Epiphanie 2012 Témoignages

Voir les photos de l’arrivée des Rois à Saint-Barnabé

On a tous été très étonnés de trouver autant de monde, et une si bonne ambiance lors de cette fête de l’Epiphanie. C’était un mélange de nouveautés inattendues et de traditions. En effet, il n’est pas fréquent de voir des dromadaires dans les rues de Marseille. Les mages (des jeunes de l’aumônerie) étaient attendus par la chorale Angélos du Lycée Chevreul Blancarde, une fanfare, un orchestre philarmonique, et des danseuses provençales. Ils menèrent la foule vers l’église. Celle-ci fut accueillie par le curé de la paroisse, qui lut l’Evangile puis bénit les gâteaux des rois.Ils furent partagés pendant le goûter, en même temps que le vin chaud, le chocolat chaud, et les innombrables friandises. Pour les paroissiens, les enfants de la catéchèse, les commerçants, les habitants du quartier, les touristes sortant du métro, « quand il n’y en avait plus, il y en avait encore ». Le maire était présent, ayant soutenu cette idée de fête populaire. Je pense que le fait qu’il n’y a pas eu de messe a contribué au succès de la manifestation: tout le monde s’est senti accueilli. (Claire Emmanuelle, 13 ans 1/2)

Un samedi après-midi sensationnel , je félicite les organisateurs et les participants de cette arrivée des Rois à St Bar.La foule était au rendez-vous, et l’émotion de remplir l’église pour cette messe aussi !!! Nous allons faire des envieux !!! Si vous êtes près à recommencer l’année prochaine il faut déjà réfléchir à de nouvelles idées pour enrichir encore cette si belle fête qui a tendance malheureusement à s’effacer toujours un peu plus dans les familles. Moi qui étais dans la foule avec mes enfants, je peux vous dire que les gens étaient à la fois heureux et surpris d’une telle initiative. Des gens qui ne sont pas forcément croyants et qui n’habitent pas le quartier sont venus en famille ! Nous avons gagné le pari d’attirer l’attention sur notre Eglise et je trouve cela formidable. Voilà, je voulais juste partager avec vous la grande joie que j’ai ressentie ce jour là. (Magali, Mère de famille)

Publicités