Vertueuse amitié 4.4

C’est Aristote qui a établi, dans L’Éthique à Nicomaque, au IVe siècle avant J.-C., une réflexion approfondie sur l’amitié. Il en distingue trois formes : d’abord l’utile, celle des relations, des réseaux, du clientélisme ; ensuite la charnelle, celle du plaisir, et enfin l’amitié honnête et vertueuse, qui comble celui qui la trouve et la partage.

Elle est un terrain d’entraînement à la pratique de la vertu. Elle conduit à une relation équilibrée, pondérée, comme le dit Aristote, entre deux personnes. Cette amitié qualifiée d’honnête par le fondateur du Lycée vise la relation authentique et parfaite entre deux personnes.